ANTICORPS ANTI-THYROGLOBULINE (TG)
Méthode
Accreditatie
LOINC Code
Labo exécutifIBC'LAB
PrélèvementSérum (tube sec)
Vol échantillon25 µL
Condition de collecte, traitement, conservation et transportStabilité T° ambiante : 8h
Stabilité 2-8°C : 7 jours
Stabilité ≤-20°C : 6 mois
UnitésUI/mL
Valeurs de référence< 4,5
Fréquence de réalisation de l'analyseTous les jours
Tps de réponse (LTAT)
Délai maximal pour rajout d'analyse7 dagen
Code INAMI556076
Dosage des anticorps anti-thyroglobuline # (Maximum 1) (Règle de cumul 330)
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
Les anticorps anti-thyroglobuline (anti-T) sont des auto-anticorps dirigés contre la thyroglobuline, protéine associée à la plus grande part de l’iode organique stocké dans la colloïde des vésicules thyroïdiennes. Les anticorps anti-microsomes sont en fait dirigés contre la thyroperoxydase (anti-TPO). Les dosages peuvent être réalisés par immunofluorescence au départ de coupes du tissus thyroïdien, ou mieux, par technique radio-immunologique ou immuno-enzymatique

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
L’intégrité de la fonction thyroïdienne se vérifie sous l’aspect fonctionnel et auto-immunitaire. Un nombre non négligeable de pathologies auto-immunitaires se caractérise par la positivité d’un seul des deux anticorps anti-T ou anti-TPO.
Hypothyroïdie avérée : La thyroïdite chronique de Hashimoto ne présente pas de caractéristique clinique nette. De plus, les tests endocriniens ne sont généralement que modérément perturbés.
Il existe 90 à 95% de risques qu’une hypothyroïdie avérée soit une thyroïdite d’Hashimoto. La détermination des AC-anti TPO apporte uniquement un intérêt étiologique mais n’apporte rien dans la démarche diagnostique et influence peu la stratégie thérapeutique ou la surveillance.
Hypothyroïdie subclinique : La mise en évidence des anticorps anti-T et/ou TPO au cours de dépistages peut conduire au diagnostic d’une pathologie thyroïdienne infraclinique. La présence d’anti-TPO sériques constitue un facteur de risque d’évolution vers une hypothyroïdie auto-immune avérée, une hypothyroïdie sous IFN/IL2 ou lithium, une dysthyroïdie sous amiodarone ou pendant la grossesse ou une thyroïdite du postpartum.
Hyperthyroïdie : La présence d’auto-anticorps anti-T et TPO simultanés oriente, dans le contexte d’une hyperthyroïdie, oriente vers la maladie de Basedow.

Newsletter 10 : Pour une prescription optimale des tests thyroïdiens en médecine générale (01/2023)
date dernière mise à jour08/11/2023