Cathécholamines urinaires (Adrénaline - Noradrénaline - Dopamine)
MéthodeSpectrométrie de masse
AccreditatieJa
LOINC Code27221-1 Noradrénaline µg/l
2668-2 Noradrénaline µg/24h

32015-0 Adrénaline µg/l
2232-7 Adrénaline µg/24h

27212-0 Dopamine µg/l
2218-6 Dopamine µg/24h
Labo exécutifA.M.L. Médecine du travail, Toxicologie & Analyse Médico-Judiciaire
Emiel Vloorsstraat 9, 2020-Anvers, Belgique
PrélèvementUrines acidifiées 24h
Vol /poids50 mL
(rapport volume/poids que le laboratoire exige du patient pour prendre en compte contrôle et/ou titrage éventuel)
Condition de collecte, traitement, conservation et transport
Unitésmg/24 heures
Valeurs de référenceAdultes
Noradrénaline : 8-100
Adrénaline : <20
Dopamine: <500
Fréquence de réalisation de l'analyse2x/sem
Tps de réponse (LTAT)10 jours
Délai maximal pour rajout d'analyse15 jours
Code INAMI
546512
Aide au diagnosticDéfinition – physiologie
Les catécholamines ont comme précurseur la tyrosine. Cet acide aminé, abondant dans le plasma et les tissus, subit une hydroxylation formant ainsi le noyau “catéchol” de la DOPA. La décarboxylation de cette molécule donne naissance à la première des catécholamines: LA DOPAMINE. L’hydroxylation de la dopamine fournit la NORADRENALINE. Cette dernière, après méthylation, produit l’ADRENALINE. Les catécholamines sont synthétisées au niveau des cellules chromaffines. Les principaux sites de synthèses – Les médullosurrénales, pour l’adrénaline, – les neurones adrénergiques des fibres postganglionnaires sympathiques, pour la noradrénaline. – le système nerveux central, pour la dopamine.
Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Le diagnostic d’une tumeur des tissus neurochromaffines (phéochromocytomes, paragangliomes, neuroblastomes) repose sur la mise en évidence d’une augmentation des catécholamines ou de leurs métabolites dans le sang et/ou dans l’urine. L’interprétation des dosages plasmatiques est délicate car le stress peut induire une sécrétion transitoire au moment du prélèvement. La mesure de l’excrétion cumulée dans les urines de 24 h est donc préférable.

Source : Repertoire des analyses de Biologie Clinique, Edition 2015 (Institut de Biologie Clinique, Université Libre de Bruxelles)
date dernière mise à jour09/11/2023